Category: Actualités du marché chinois

Les Industries Culturelles et Créatives en Chine : opportunités et défis

Les Industries Culturelles et Créatives en Chine : opportunités et défis

La Chine occupe une place centrale dans le commerce international, dans le secteur industriel, technologique et désormais également dans le secteur de l’art et de la culture. En effet, depuis le début des années 2000, conscient du potentiel de ces domaines pour la croissance économique du pays et pour son influence à travers le monde, le gouvernement chinois soutient le secteur à travers plusieurs politiques et investissements massifs. Les industries créatives et culturelles en Chine se multiplient et diversifient leurs activités. L’élargissement de la classe moyenne en Chine qui s’accompagne d’une augmentation générale du pouvoir d’achat participe à l’essor du secteur culturel et du divertissement. A mesure que le revenu disponible par habitant augmente, ces derniers sont plus enclins à accroître leurs dépenses en loisirs, sorties culturelles et artistiques. Ces dynamiques soutiennent les acteurs du secteur et créent de nouvelles opportunités.

L’émergence du marché de l’art et de la culture en Chine

Le marché de l’art contemporain

Au début des années 2000, l’expansion économique de la chine s’est accompagnée d’une ouverture au monde de l’art contemporain. Marginale aux débuts des années 2000, la Chine est désormais au centre du marché de l’art contemporain mondial. Le pays est devenu leader mondial en 2021, devant les Etats-Unis en représentant près de 35,5% du marché.

Cet essor fulgurant s’explique par différents facteurs.  Entre 2005 et 2008, le gouvernement a mis en place des politiques assouplissant le marché de l’art contemporain facilitant les ventes. Ces politiques avaient pour objectif de légitimer et promouvoir l’art contemporain chinois à l’international. Il s’agissait également de promouvoir la création nationale au sein du pays en levant l’interdiction d’exposer des œuvres d’art contemporain dans les musées publics, qui était en vigueur depuis 1989.

Au cours des vingt dernières années, une classe aisée s’est constituée et s’est élargie. Composée d’entrepreneurs, souvent urbains disposant de revenus importants, cette classe aisée développe un goût pour l’art qui s’exprime dans les loisirs mais aussi par l’achat d’œuvres d’art. Ainsi, en Chine le nombre de collectionneurs d’art contemporain ne cessent de croître. Ce dynamisme s’illustre également par la croissance significative des ventes aux enchères portées par des artistes chinois de renommée internationale comme l’artiste plasticien Zeng Fanzhi né en 1964.

Le secteur artistique et culturel au cœur de la stratégie de la Chine

Parallèlement ces dernières années, le gouvernement chinois a initié une politique de soutien financier à la création de musées d’art contemporain publics et privés sur le territoire. Ces investissements massifs ont permis de développer les infrastructures culturelles à travers le pays : entre 2000 et 2019, 42 nouveaux musées d’art contemporain ont été créés. En plus de ces institutions publiques, l’Etat a également contribué à l’ouverture de 88 musées d’art contemporain privés sur la même période.

De nombreuses initiatives publiques visant à promouvoir les industries culturelles et créatives sont menées à l’échelle nationale, régionale ou locale comme la création de clusters créatifs dans les grandes villes comme Pékin et Shanghai. Au cœur des mégalopoles à l’activité économique intense, ces clusters ont pour objectif de regrouper sur un espace restreint les acteurs, entreprises regroupant des entreprises du secteur de la création afin de créer des synergies, de stimuler la créativité et le développement de projets ambitieux et innovants. Ces zones regroupent des entreprises du secteur et bénéficient de soutiens pour stimuler l’innovation.

Ce développement des espaces de création et d’exposition permettant la mise en lumière de la richesse créative nationale a contribué à donner de l’élan au marché de l’art contemporain. Ainsi les acteurs privés – galeries d’art et centres d’arts – se sont multipliés, soutenus par le développement d’importantes foires d’art contemporain telles que Art Basel à Hong Kong qui rassemblent, acteurs du marché de l’art, artistes et collectionneurs du monde entier. Cette combinaison de volonté politique, d’engagement d’acteurs privés et d’intérêt croissant du public chinois participe au dynamisme du secteur artistique et culturel en Chine.

Le secteur de la création et de la culture : levier économique et d’influence

L’importance du secteur de l’industrie culturelle et créative n’est pas seulement économique, mais également géopolitique. La Chine exporte de plus en plus de produits culturels comme le cinéma, l’animation, les arts visuels sur les marchés étrangers. Ces exportations participent à la promotion de la culture chinoise à travers le monde, renforce son influence et façonne une certaine image de la Chine.

Certains éléments d’ampleur internationale ont lieu chaque année en Chine et contribuent à asseoir son importance dans le domaine de la création culturelle. A la croisée du divertissement, de la production et de la technologie, le jeu vidéo occupe une place stratégique dans l’économie chinoise et dans son influence dans le secteur de l’industrie culturelle et créative. Le nombre d’acteurs et les événements dédiés témoignent de son importance et de son dynamisme. La China Joy (China Digital Entertainment Expo & Conference) qui a lieu chaque année à Shanghai et rassemble les principaux acteurs chinois et internationaux de cette industrie créative est par exemple considérée comme l’un des plus grands salons professionnels du jeu vidéo en Asie. Lors de sa 17ème édition il y a 5 ans, la China Joy avait déjà réuni plus de 1 360 exposants chinois et internationaux et près de 365 000 visiteurs s’étaient rendus à l’événement. Ce succès illustre l’importance prise par le secteur du jeu vidéo et du divertissement numérique en Chine ces dernières années.

Quelles sont les opportunités à saisir pour les industries culturelles et créatives (ICC) étrangères ?

Pour l’année 2021, le budget annuel de l’État chinois alloué au secteur « culture, tourisme, sport et communication » était de 2,45 Mds EUR avec 433,28 M EUR de budget orienté directement vers la culture et le tourisme (services, musées, salles, bibliothèques, diffusion artistique, management). Ce montant témoigne de la place qu’occupe désormais le secteur dans l’économie chinoise. Ce vaste marché regroupant de nombreux acteurs et diverses activités offre de grandes opportunités aux entreprises étrangères. En apportant leurs savoir-faire, leurs cultures et leurs propositions artistiques et culturelles singulières, elles disposent de tous les atouts pour s’établir avec succès en Chine.

En effet, la demande pour les produits culturels étrangers est forte dans de nombreux domaines tels que le spectacle vivant, la musique ou encore l’accompagnement et la création de projets culturels d’envergure (galeries foires ou musées). De surcroît, le développement d’infrastructures culturelles et d’équipements de niveau international initié dès les années 2000 offrent de grandes opportunités de diffusion et de création de partenariats.

Enfin, malgré certaines contraintes réglementaires et l’encadrement des investissements étrangers que le gouvernement autorise parfois avec prudence, la Chine accueille favorablement et encourage via des financements publics l’essor des industries culturelles et créatives, vues comme un nouveau moteur économique et de création d’emplois. Néanmoins, investir le marché chinois de la culture et du divertissement nécessite de comprendre en amont ses spécificités et les règles qui l’encadrent, notamment les quotas d’importation de contenus culturels étrangers qui limitent encore les possibilités.

 

Enfin, une adaptation des produits/services au marché chinois est nécessaire non seulement pour correspondre aux goûts et aux pratiques des publics ciblés mais également pour être en accord avec les règles qui entourent la création et la diffusion des contenus culturels en Chine.

Conclusion

Le marché des industries culturelles et créatives en Chine est florissant. Porté par les investissements publics, l’émergence de pôles créatifs et l’appétit de la classe moyenne pour les loisirs et la culture, accéléré par la transition numérique, il poursuit sa croissance rapide tout en s’internationalisant.

Vous appartenez au secteur des Industries Culturelles et Créatives ? Le marché chinois vous intéresse ? Saviez-vous qu’un programme d’accompagnement au développement en Chine dédié aux ICC existe ?

Téléchargez la plaquette de présentation du Programme Cultur’export Chine ici

 

Read More
Le Marché des Cosmétiques en Chine : évolutions et perspectives

Le Marché des Cosmétiques en Chine : évolutions et perspectives

Introduction

Le China Beauty Expo (CBE) 2024, qui s’est tenu du 22 au 24 mai à Shanghai, a réuni plus de 10 000 marques et 70 000 produits de beauté, des géants mondiaux comme L’Oréal et Shiseido aux marques de niche tendances, en passant par les leaders nationaux comme Proya et Bloomage Biotech. Plus de 1500 entreprises de la supply chain beauté étaient également présentes sur 100 000 m² d’exposition. Cet événement est une vitrine représentant la vitalité de ce secteur sur le marché chinois.

En effet, en Chine, ce marché connaît une croissance fulgurante, se positionnant comme l’un des plus dynamiques et des plus lucratifs au monde. Avec une population de plus de 1,4 milliard d’habitants et une classe moyenne en pleine expansion, la demande pour les produits de beauté ne cesse d’augmenter. Cet article explore les facteurs clés de cette croissance ainsi que les tendances émergentes qui façonnent ce marché.

Zoom sur le marché chinois des cosmétiques

La croissance du marché des cosmétiques en Chine est-elle durable ?

La Chine est devenue le deuxième plus grand marché des cosmétiques au monde, juste derrière les États-Unis. Selon les données de Statista, le marché chinois des cosmétiques a atteint une valeur de plus de 390 milliards de yuans (environ 60 milliards de dollars) en 2023. Il est intéressant de noter que, bien que la Chine soit le deuxième marché mondial, la consommation de produits cosmétiques par habitant est nettement inférieure à celle des consommateurs américains. En effet, en 2022, un Américain dépensait en moyenne 333 USD par an en produits de beauté alors qu’un Chinois n’y consacrait que 41 USD. Les possibilités de croissance du marché chinois sont donc considérables.

Néanmoins après la forte progression du marché entre 2018 et 2022 avec près de 10,7% de taux de croissance annuel moyen, celui-ci devrait légèrement diminuer pour avoisiner les 7% par an au cours des 5 prochaines années. Cette expansion est soutenue par plusieurs facteurs :

Urbanisation et augmentation des revenus :

La migration vers les zones urbaines et l’augmentation des revenus disponibles ont conduit à une demande accrue pour des produits de beauté sophistiqués.

Conscience croissante de la beauté et du bien-être :

Les consommateurs chinois attachent de plus en plus d’importance à leur apparence personnelle et à leur bien-être, stimulant ainsi la demande pour des produits de soins de la peau et de maquillage. Le marché des compléments alimentaires profite aussi de cet intérêt croissant porté sur le bien-être (pour plus d’informations, consultez notre article dédié : La vitalité du marché des compléments alimentaires en Chine – VVR International, développement stratégique, production, sourcing, distribution… )

Influence des médias sociaux :

Les plateformes de médias sociaux telles que WeChat, DouYin, Weibo et Xiaohongshu jouent un rôle crucial au niveau de l’émergence de tendances et de la promotion des produits cosmétiques. En Chine, le livestreaming sur les réseaux sociaux connait un succès considérable. Lors de ces lives, des influenceurs testent, commentent et conseillent leurs followers sur les nouveaux produits à acheter. Très suivis, ces lives peuvent générer de nombreuses ventes ! (Pour plus d’information sur le socialselling et son influence en Chine, consultez notre article : Focus sur le phénomène hors norme du social Selling en Chine – VVR International, développement stratégique, production, sourcing, distribution…)

Parmi les marques étrangères, la France, le Japon et la Corée sont les principaux importateurs. Depuis 2022, la France domine le marché des cosmétiques importés avec plus de 24% de part de marché soit 36.4 milliards de yuans (environ 5,6 milliards de dollars). En Chine le marché des cosmétiques premium est historiquement largement détenu par des marques étrangères alors que les marques chinoises exportent majoritairement des produits à faibles valeurs ajoutés créant une balance commerciale déficitaire dans ce secteur. Cependant depuis quelques années, on observe une montée en puissance et en qualité des marques de cosmétiques nationales.

Montée en Puissance des Marques chinoises :

Jusque dans les années 2010, le marché des soins et des cosmétiques était largement détenu par les entreprises étrangères. Par exemple, en 2013, elles représentaient 72% du marché du maquillage contre 46% en 2022. Aujourd’hui, portées par le changement d’habitudes de consommation, les marques locales chinoises telles Giant Biogene (巨子生物), Syoung (水洋股份), Proya, Jahwa, BTN ou encore Bloomage Biotech gagnent en popularité, rivalisant avec les géants internationaux. Depuis 2020, dans le domaine du maquillage, elles détiennent plus de 50% du marché local.

Ce développement rapide est dû à trois facteurs principaux :

  • D’abord, ces marques ont su s’adapter plus rapidement que les marques étrangères aux nouveaux modes de consommation et à l’évolution de la demande. En effet, plus proches de leurs consommateurs, elles ont observé et compris leurs changements d’habitudes. De plus, il s’agit souvent de plus petites entreprises, plus agiles dans l’organisation de la R&D, dans la mise en place de plan marketing et qui sont en capacité d’ajuster plus facilement leurs prix. Des entreprises comme Perfect Diary, Florasis et Chando ont su capter l’attention des consommateurs grâce à des produits adaptés aux préférences locales et à des stratégies marketing innovantes. De plus la stratégie de distribution choisie par ces marques repose souvent principalement sur le online, ce qui permet une plus grande réactivité (la vente en ligne est le mode de commercialisation privilégié de ces marques à l’instar de Proya qui réalise plus de 90% de ses ventes en ligne).
  • Ensuite, les jeunes consommateurs sont plus enclins à consommer des produits de marques nationales. Or cette génération Z représente près de 19% de la population chinoise, et compte de nombreux consommateurs de produits cosmétiques. Nés durant une période fastueuse pour la Chine et son rayonnement à l’international, les jeunes sont fiers d’acheter des marques nationales ce qui créent de belles opportunités de développement pour les entreprises chinoises.
  • Enfin, dernièrement, les effets recherchés et les fonctions spécifiques des cosmétiques ont gagnés en importance lors de la décision d’achat des produits. En effet, les réseaux sociaux et internet ont contribué à sensibiliser les Chinois aux problèmes de peaux et aux différents traitements pour y répondre. Les marques domestiques ont très tôt senti ces nouvelles préoccupations émergées chez les consommateurs. Elles ont su s’adapter, par exemple en multipliant par les partenariats avec des institutions médicales afin de renforcer leur image experts du soin de la peau. En parallèle, elles ont consolidé leur stratégie de distribution online.

 

Des défis et des opportunités pour les marques étrangères

Les cosmétiques français : l’image de marque et le luxe

L’image de marque et la perception de la qualité jouent un rôle crucial dans les décisions d’achat. Les consommateurs chinois sont particulièrement sensibles aux marques reconnues et aux produits de luxe, qu’ils associent à un statut social élevé et à une garantie de qualité. Or de nombreuses marques françaises bénéficient d’une image de luxe et de qualité, très prisée par les consommateurs chinois. Par exemple, des marques comme Chanel, Dior, et Lancôme jouissent d’une forte reconnaissance et d’une fidélité de la part des consommateurs chinois. Le “Made in France” est perçu comme un gage de prestige et de qualité, particulièrement dans le segment des soins de la peau et des parfums.

Les marques étrangères peuvent également capitaliser sur l’intérêt croissant pour les produits naturels et biologiques. La demande pour des produits sans ingrédients nocifs et respectueux de l’environnement est en hausse, ouvrant la voie à des marques comme Caudalie ou L’Occitane, qui mettent en avant leurs formules naturelles et durables.

 

S’adapter au marché chinois : les défis pour les marques étrangères

Réglementations Renforcées :

La Chine continue de renforcer sa réglementation en matière de sécurité et de qualité des produits cosmétiques. Les marques doivent rester vigilantes et s’assurer de se conformer à ces normes pour éviter tout risque de retrait du marché ou de pénalités. Le respect des réglementations locales est essentiel pour maintenir la confiance des consommateurs et des autorités.

Etablir un réseau de distribution adapté :

La distribution des produits de beauté en Chine se fait à travers une combinaison de canaux online et offline. Les plateformes d’e-commerce, telles que Tmall et JD.com, sont toujours des acteurs majeurs, mais leur place de leader est challengée par le social selling et l’importance grandissante du livestreaming. Les magasins physiques continuent de jouer un rôle important, offrant des expériences d’achat immersives et des consultations personnalisées. En 2020, les ventes en ligne de cosmétiques ont représenté environ 38 % du total des ventes en Chine. Ces dernières années, l’expansion rapide du cross-border e-commerce (CBEC) en Chine représente une opportunité majeure pour les marques étrangères. Les plateformes de vente en ligne spécialisées en CBEC telles que Tmall Global et JD Worldwide permettent aux marques étrangères d’accéder directement aux consommateurs chinois sans avoir l’obligation d’enregistrer leurs produits. Participer à des événements majeurs online tels que le « Double 11 » peut générer une visibilité massive et des ventes importantes en peu de temps, cependant il est important de noter qu’un discount fort sur le prix des produits sera attendu par les consommateurs chinois, lors de ces festivals.

 

Conclusion

En conclusion, le marché des cosmétiques en Chine offre des opportunités considérables pour les marques françaises et étrangères. Cependant, le succès sur ce marché exige une compréhension approfondie des préférences des consommateurs, une capacité à innover et à personnaliser les offres, ainsi qu’une vigilance constante vis-à-vis de la réglementation locale. Les marques qui sauront naviguer dans ce paysage dynamique et en constante évolution pourront capitaliser sur la croissance continue de ce marché et renforcer leur présence en Chine. Avec une population vaste et diversifiée, la Chine continue de représenter un terrain fertile pour l’industrie mondiale des cosmétiques, promettant de belles perspectives pour les années à venir.

Read More
Interview de Camille VERCHERY par Le MOCI, Regard sur la Chine d’aujourd’hui : Défis, Perspectives et Opportunités pour les Entreprises Européennes

Interview de Camille VERCHERY par Le MOCI, Regard sur la Chine d’aujourd’hui : Défis, Perspectives et Opportunités pour les Entreprises Européennes

Dans un contexte de turbulences économiques et de tensions géopolitiques, la Chine traverse une période de transition majeure. En parallèle, le “China bashing”, phénomène récent dans les médias français, contribue à alimenter une perception négative, parfois caricaturale, du pays. Camille Verchery, fondateur et dirigeant de VVR International, partage son analyse exclusive avec le MOCI, offrant un éclairage précieux sur la situation actuelle.

Retrouvez l’interview dans son intégralité sur le site internet du MOCI : ici

Changement de Perception : L’avant et l’après Covid

La Chine, autrefois considérée comme un eldorado économique, a été confrontée à une série de défis après l’avènement de la pandémie de Covid-19. Malgré un redémarrage économique rapide en 2020, la gestion autoritaire de la crise sanitaire jusqu’en 2022 a semé le doute quant à sa capacité à se relever. La montée des tensions sino-américaines et les répercussions internationales ont également contribué à cette atmosphère d’incertitude. Néanmoins la croissance reprend et les investissements étrangers ont atteint des niveaux record en 2021.

Tensions et Défis Économiques

Le choc des prix des conteneurs et l’effondrement de la consommation intérieure ont accentué les difficultés économiques de la Chine. Face à la pression populaire, les autorités ont finalement dû assouplir leurs politiques sanitaires strictes entraînant une brusque montée des contaminations et des décès dû au COVID. Les répercussions sur l’économie étaient déjà palpables en 2023, avec des fermetures d’entreprises et une montée du chômage.

Opportunités de Réindustrialisation

Malgré ces défis, la Chine reste un marché dynamique et en pleine croissance. Les secteurs de l’énergie bas carbone (les batteries, l’hydrogène, le photovoltaïque), du médical et pharmaceutique, des cosmétiques et compléments alimentaires, ainsi que de l’alimentaire offrent des opportunités significatives pour les entreprises européennes, notamment françaises.

Le secteur médical et pharmaceutique, hautement scientifique, nécessite une harmonisation entre le développement commercial et les réglementations. En retard dans certains domaines thérapeutiques comme l’oncologie, la Chine a pour objectif de combler ses lacunes. Ces ambitions sont inscrites dans son plan quinquennal 2025-2030. La France, leader avec les États-Unis et le Royaume-Uni, bénéficie d’une réputation de pointe dans ces secteurs, ce qui attire l’attention des acteurs chinois. Contrairement aux États-Unis, la Chine facilite l’accès au marché une fois l’enregistrement du traitement obtenu, offrant ainsi un vaste marché potentiel pour les PME françaises innovantes.

Perspectives Positives et Potentiel de Partenariat

Progressivement, la perception négative de la Chine dans les médias français est en train d’évoluer, avec une prise de conscience croissante de son importance en tant que partenaire économique. Pour la réindustrialisation de la France, un partenariat avec la Chine est incontournable. Bien que des défis persistent, notamment en matière de réglementations et de relations internationales, les opportunités de croissance et de collaboration demeurent.

Dans un paysage économique en évolution rapide, la Chine reste un acteur central, offrant à la fois des défis et des opportunités pour les entreprises européennes désireuses d’explorer de nouveaux horizons commerciaux.

Read More
Le Calendrier des Fêtes et jours fériés en Chine pour l’Année 2024

Le Calendrier des Fêtes et jours fériés en Chine pour l’Année 2024

L’année chinoise est riche en festivités qui représentent de véritables opportunités pour les entreprises. Les fêtes traditionnelles, moments de célébration, de commémoration sont des occasions privilégiées pour se réunir. Ces dates clés du calendrier chinois s’accompagnent de pic de consommation de produits alimentaires raffinés, mais aussi de cosmétiques et autres produits de luxe qui sont alors fréquemment achetés et offerts. Le dynamisme économique est aussi lié aux nombreux déplacements à travers le pays afin de se réunir et de célébrer ces moments en famille ou entre amis. A ces fêtes s’ajoutent des événements commerciaux. Ces opérations marketing annuelles connaissent un fort succès avec des ventes records. Voici un aperçu des principales dates à retenir pour planifier vos activités et campagnes marketing en Chine cette année.

Fêtes Traditionnelles

Nouvel An Lunaire – 10 février 2024

La célébration du Nouvel An chinois marque le début de l’année lunaire qui sera cette année placée sous le signe du dragon de bois. Le nouvel an est suivi deux semaines plus tard de la fête des Lanternes. Cette période est caractérisée par des vacances prolongées précédée d’une forte activité commerciale. Le tourisme connaît également un pic d’activité. Cependant, durant cette semaine de vacances, l’économie productive ralentit : la plupart des entreprises et des usines sont à l’arrêt. 

Qingming Festival – Le 4 Avril 2024 

Cette fête, qui a lieu le 4 avril, est dédiée au souvenir des défunts. Les familles se rendent sur les tombes pour les entretenir et y déposer des offrandes. Une brève période de congés est octroyée à cette occasion. 

Fête des Bateaux Dragons – Le 10 Juin 2024  

La fête des Bateaux Dragons, en hommage au poète Qu Yuan, est marquée par des courses de bateaux et la dégustation de Zongzi, des gâteaux de riz traditionnels.

Fête de la Mi-Automne – Le 17 Septembre 2024

Également connue sous le nom de fête de la Lune, cette célébration est l’occasion pour les familles de se réunir et de déguster les traditionnels gâteaux de lune. Les deux jours qui précèdent seront des jours fériés propices aux réunions familiales et au tourisme.

Qixi – 10 Août 2024

Cette fête de l’amour, qui a lieu le 7e jour de la 7e lune, est comparable à la Saint-Valentin occidentale. (En Chine, le 20 mai peut également être considéré comme le jour de l’amour, car la prononciation de cette date (520) est proche phonétiquement de “je t’aime” en chinois.)

Fêtes Commerciales

Fête du E-commerce (18.06) – 18 juin

Cette date est marquée par des promotions et des offres spéciales sur les plateformes de commerce en ligne, attirant l’attention des consommateurs.

Journée des Célibataires (11.11) – 11 novembre   

La fête des Célibataires, initiée par Alibaba, est devenue le plus grand événement de e-commerce au monde, offrant des opportunités de promotion massives.

Fête du Double 12 – 12 décembre

Le 12 décembre est une autre occasion de promotions après la fête des Célibataires, prolongeant l’effervescence commerciale.

Jours fériés et jours travaillés

En Chine, afin de profiter de jours de congés successifs à l’occasion de certaines fêtes, des jours ouvrés sont fériés et compensés par des jours de week-end qui seront exceptionnellement travaillés. Cette année par exemple, les chinois travaillent les dimanches 4 et 18 février, les dimanches 7 et 28 avril, le samedi 11 mai, le samedi 14 septembre, le dimanche 29 septembre, et le samedi 12 octobre.

 

La spécificité de la Chine réside dans sa capacité à mêler traditions ancestrales et influences contemporaines. Le calendrier chinois combine des fêtes traditionnelles telles que le Nouvel An lunaire et la Fête de la Mi-Automne avec des événements commerciaux modernes comme la Fête des Célibataires et la Fête du E-commerce. En comprenant et en intégrant ces traditions dans leurs stratégies marketing, les entreprises peuvent non seulement renforcer leurs liens avec les consommateurs chinois, mais aussi augmenter leurs ventes et leur visibilité sur ce marché dynamique. En effet, chaque fête représente une opportunité pour les entreprises de proposer des promotions attractives et d’établir des liens solides avec les consommateurs chinois. En planifiant stratégiquement vos activités autour de ces dates, vous pouvez maximiser votre impact sur ce marché.

Calendrier des fêtes chinoises 2024

 

Read More
Stratégie « Chine + 1 » et montée en puissance de l’ASEAN

A l’occasion de l’évènement “Big” de BPI, en octobre 2023, VVR International partage son expertise du marché chinois.

Les chaines de production et d’approvisionnement sont extrêmement perturbées depuis 3 ans et la position stratégique de la Chine évolue de la production vers l’innovation.

Dans ce contexte, nous constatons l’émergence rapide de nouveaux pays du Sud Est Asiatique en tant que pôles industriels.

Qu’en est-il réellement, quels sont les secteurs concernés, quels sont les avantages / inconvénients de ces nouveaux pays d’implantation ?

Et de manière plus globale, quelles conséquences pour vos besoins de sécurisation de vos approvisionnements et vos projets de localisation industrielle en Asie ou en Europe ?

Les équipes de VVR International, en partenariat avec BPI, partagent leur expertise et proposent un état des lieux concret à l’occasion de l’atelier “Stratégie « Chine + 1 » et montée en puissance de l’ASEAN : mythe ou réalité?

Voir le replay sur la chaîne Youtube de BPI

Read More
New Tech Applied in China’s Healthcare Industry

Le 24 août dernier, Irénée Robin, directeur et co-fondateur de VVR Medical a participé à la table ronde « New Tech Applied In China’s Healthcare Industry » organisée par La French Tech Shanghai.

Cet article revient sur l’intervention d’Irénée Robin, au cours de laquelle il a partagé des conseils pour les entreprises du domaine des technologies médicales souhaitant réussir sur le marché chinois. Passionné et au fait des dernières avancées dans le domaine, Irénée a également évoqué les innovations récentes qui ont retenu son attention, suscitant fascination et espoir telle que de l’utilisation de logiciels de réalité virtuelle en substitution des médicaments, pour soigner des pathologies du système nerveux central (tels que les douleurs ou certaines phobies) !

Au cours de son intervention, Irénée Robin a d’abord partagé son expertise concernant le processus d’enregistrement réglementaire des produits très innovants. Il a expliqué comment interagir avec le régulateur chinois (NMPA) lorsqu’il s’agit de soumettre des demandes d’autorisation de mise sur le marché de technologies encore inconnues de ce dernier. Dans ce cas, les procédures sont longues et complexes et la demande d’autorisation n’est pas toujours validée, c’est pourquoi il est conseillé de s’appuyer sur l’aide d’un expert pour maximiser les chances de succès.

Irénée Robin a ensuite insisté sur la nécessité de réaliser une évaluation de sa technologie avant d’initier les procédures d’enregistrement en vue de la mise en place d’un réseau de distribution sur le marché chinois. Selon notre expert, il est essentiel de confronter son produit ou son service à une série de questions qui permettront de déterminer l’adéquation de celui-ci avec les besoins du secteur médical chinois et la pertinence de son intégration au marché local. En effet, avant de se lancer, il est crucial de s’assurer que son produit ou service apporte une amélioration dans la résolution d’un problème précis :

  • Pour les patients (amélioration du standard de soins, de diagnostic, de prophylaxie…)
  • Pour les praticiens (facilitation ou accélération du diagnostic, ambulatoire vs. Hospitalisation, aide à la décision clinique…)
  • Pour les hôpitaux (diminution des coûts, facilitation des flux de patients, synergies entre départements, meilleure utilisation des dispensaires locaux ou « points of care » …)
  • Pour résoudre un problème de santé publique important pour le gouvernement chinois (Progression du home care, impact médico-économique…)

Dans certains cas, la technologie peut apporter des solutions ou des améliorations à différents niveaux. Par exemple, une innovation permettant de diagnostiquer précocement certaines maladies constitue à la fois une avancée pour les patients en permettant des traitements moins lourds. Elle permet également d’alléger le coût et la durée de la prise en charge pour les hôpitaux. Enfin, elle peut faire reculer la prévalence de certaines pathologies au sein de la population pour finalement permettre au système médical de réaliser des économies à l’échelle nationale.

Selon Irénée Robin, il est indispensable d’être capable de qualifier voire mesurer précisément l’impact que le produit ou service aura dans la résolution du problème, et d’identifier à qui cette amélioration profitera. De plus, il ne s’agit pas seulement d’introduire de la technologie dans le soin pour être considéré comme une innovation médicale. En effet, c’est en combinant technologie, compétences cliniques et compréhension des parcours de soins (souvent complexes et impossibles à modifier en profondeur) que les produits et services acquièrent une valeur ajoutée et révolutionnent le secteur médical. L’innovation médicale doit répondre aux attentes réelles des patients et des praticiens. Irénée Robin conclue en rappelant que les plus grands succès en health tech s’obtiennent en s’appuyant sur des équipes pluridisciplinaires dans toutes les phases de recherche et développement.

En résumé, avant de se lancer sur le marché chinois, il faut :

  1. Identifier et qualifier précisément l’amélioration qu’apportera le produit ou le service dans le secteur de la santé chinois ;
  2. Prendre en compte l’ensemble de la chaine de soins et s’appuyer sur une équipe interdisciplinaire dès la phase de développement ;
  3. Accompagner l’innovation d’une connaissance du fonctionnement du monde médical et des enjeux propres au secteur en Chine.

Dans la seconde partie de son intervention, Irénée Robin a analysé plus précisément les collaborations franco-chinoises dans le domaine de la health tech. Selon lui, la stratégie à privilégier pour réussir sur le marché chinois serait de conserver toute la recherche et le développement de l’innovation produit en France, et de s’appuyer sur les forces d’un partenaire chinois dans la mise à l’échelle et la commercialisation sur toute la Chine des innovations développées hors Chine. « Les meilleures alliances sont celles qui jouent sur les forces des partenaires, et non celles qui visent à corriger leurs faiblesses ».

Vous avez un projet?

Irénée Robin et l’équipe d’experts de VVR Medical peuvent vous conseiller et vous aider à réaliser votre projet de développement en Chine. Contactez-nous!

Read More
[Guide VVR International] Comment régler vos achats lors de votre voyage en Chine ?

La Chine, en tête dans l’utilisation du paiement électronique en Asie et dans le Monde.

En Chine, le mode de paiement à privilégier est passé de l’espèce au paiement mobile, au détriment des cartes de crédit. En effet, aujourd’hui la Chine est le leader mondial dans l’utilisation du paiement via les applications des téléphones portables. Alipay ou WeChat Pay sont les modes de paiement principaux de la quasi-totalité de la population chinoise, qu’elle soit urbaine ou rurale, et permettent tant de payer un fruit à un vendeur de rue, que de s’acheter un billet d’avion pour l’Europe.

Le paiement électronique : indispensable pour accéder à certaines applications et services

Les paiements en liquide sont toujours acceptés en théorie, à l’exception des commandes et services liés à des applications comme DIDI, un service de VTC très répandu en Chine, équivalent à Uber, ou les services de restauration à domicile. Ces applications ne peuvent être payées qu’avec un paiement électronique. Il ne vous sera donc pas possible de commander un chauffeur DIDI, sans avoir mis en place une solution de paiement électronique au préalable. A noter : DIDI peut être utilisé directement via Alipay et dispose d’une interface en anglais, ce qui n’est pas le cas de toutes les applications. En effet, certaines applications comme Meituan and Ele.me proposant de la vente de nourriture à emporter ne sont encore disponibles qu’en chinois.

Le recul du paiement en espèces dans tous les secteurs de l’économie chinoise

Il est cependant à noter, que la majorité des vendeurs (chauffeurs de taxi, épiciers…), et des entreprises (restaurants et autres…) préfèrent très fortement être payés par Alipay et WeChat Pay qu’en espèces.

Quant à la carte bancaire internationale, celle-ci est en théorie acceptée dans les magasins, restaurants et hôtels dans les grandes villes, comme Shanghai, Beijing Shenzhen ou Guangzhou, mais les terminaux acceptant les cartes internationales ayant été pas ou très peu utilisés durant les 3 dernières années, il arrive que cela ne soit plus possible.

Le paiement électronique est désormais accessible aux étrangers

Historiquement, ces 2 moyens de paiement étaient accessibles uniquement aux détenteurs de carte bancaire émise par une banque chinoise ; cela rendait les voyages en Chine de plus en plus complexes pour les étrangers non-résidents.

Afin de faciliter votre voyage et d’assurer vos paiements en toutes circonstances, il est donc conseillé d’opter pour une des options de paiement électronique : WeChat Pay et Alipay.

Depuis aout 2023, ces méthodes sont enfin accessibles aux étrangers ne disposant pas d’un compte en banque chinois ! Désormais, il est possible de s’inscrire sur Alipay ou WeChat Pay avec :

  • un numéro de téléphone non-chinois
  • les informations d’un passeport étranger
  • une carte bancaire internationale

… Pour finalement créer un compte Alipay et / ou WeChat Pay. Une ne fois cela fait, vous pourrez utiliser ces 2 applications pour vos achats du quotidien.

Le taux de change appliqué lors de vos transactions est défini par la banque émettrice de votre carte bancaire. Néanmoins, il est possible que certaines fonctions comme les transferts d’argents ou les envois d’enveloppes rouges (option permettant d’envoyer des cadeaux à ses contacts, faisant écho à la tradition des enveloppes rouges données aux enfants à l’occasion du nouvel an chinois) ne soient pas accessibles avec une carte bancaire étrangère.

A noter avant de s’inscrire sur WeChat Pay et Alipay

  • Avant de procéder à l’inscription à l’une de ces applications, assurez-vous que vous êtes en mesure de recevoir les codes de vérifications par SMS qui vous seront envoyés lors de la création du compte (dans le cas contraire, il sera indispensable de se procurer une carte SIM chinoise).
  • Il est possible de réaliser l’inscription depuis l’étranger cependant, la vérification d’identité doit être faite en Chine car la fonction de reconnaissance faciale n’est pas disponible dans certains pays.

Guide pratique d’installation ALIPAY

  1. Téléchargez l’application et inscrivez-vous en choisissant la version internationale
  2. Ajoutez votre compte en banque en appuyant sur « add now », puis laissez-vous guider par l’application pour compléter l’inscription
  3. Scannez les QR codes des commerçants ou présentez votre QR code personnel pour payer.

Guide pratique d’installation WECHATPAY

  1. Installez WeChat sur votre téléphone (ou assurez-vous d’avoir la version la plus récente, effectuez la dernière mise à jour si besoin) puis inscrivez-vous avec votre numéro de téléphone ou connectez-vous.
  2. Activez Weixin Pay : pour cela appuyer sur « Me » – « Service » puis « Wallet » dans l’application. Il est également possible d’activer Weixin pay en appuyant, en bas sur Me – settings – general – tools – weixin pay
  3. Compétez vos informations et ajoutez une carte en allant dans l’onglet Wallet puis en appuyant sur « add a card » pour ajouter votre carte. Il faut accepter les conditions d’utilisation et suivre les étapes afin de compléter les informations d’identité (si vous utilisez un passeport pour cette étape, vous recevrez une notification qui vous invitera à charger une copie de votre pièce d’identité dans l’application). Enfin appuyez sur « Next » et suivez les instructions de l’application pour ajouter votre carte.
Read More
The In-Vitro Diagnostics market post-Covid in China

The Chinese In-Vitro Diagnostics market post-Covid evolution

From one-seventh (1/7) of the global market in 2018, and despite almost doubling in value (16 bn$ vs. 9bn$), the In-vitro diagnostics post-covid market of China now represents “only” one-eighth (1/8) of the global market. And indeed, this market’s YOY growth is around 20%, which is lower than the growth rates of all other major zones.

How to explain this relative “under-performance” ?

Several factors explain this relative “under-performance”. To start with, the pandemic took its toll on the IVD market evolution, as it focused the vast majority of the industry almost exclusively on Covid-19 diagnostics – thereby delaying much needed innovation in other therapeutic areas. In addition, various zero-Covid policy-related measures taken during 2020-2022 also negatively impacted the smooth development of the local IVD industry.

China’s reopening: new opportunities for foreign companies

  • However, now that China has fully reopened, the potential for the country to re-capture this growth differential is massive:
  • Diagnostics – and, in particular, early-stage confirmatory diagnostics and large-scale screening products – are still under-utilized in China compared to the rest of the world, which explains a per capita IVD consumption under 10$ compared to >60$ in the USA, 38$ in Japan and 30$ in Europe.
  • The large number of PCR testing laboratories set up during the pandemic are being converted to provide diagnostics on various kinds of targets, such as tumor precision diagnosis, reproductive genetics, birth defects, pathogen detection
  • Independent Clinical Laboratories (ICL) are on the fast rise and represent now a market size of ~4bn$ within the overall diagnostics market.
  • In main cities, following the publication of State Decree 739 in 2021, the government actively promotes the generalization of Laboratory Developed Tests (LDT), which can be viewed as China’s interpretation of the CLIA model.
  • The “Healthy China 2030” Plan sets ambitious objectives on multiple health indicators: achieving them will require strong improvements in the diagnostics area, sometimes even more so than in therapeutics.

The Chinese diagnostics market: growth perspectives

Therefore, VVR Medical considers that the Chinese diagnostics market will grow faster than the overall healthcare sector in the coming years, thus providing European Dx innovators with unique international development opportunities.
We estimate a ~25% YOY growth of the Chinese diagnostics market throughout the period 2023-2030.

Key Takeways from the China Association of Clinical Laboratory Practice (CACLP) Exhibition 2023

Integration, high throughput, instantaneous results, affordability, and portability are the key development trends of products and technologies in China IVD Market. This was clearly illustrated during the CACLP Exhibition 2023 (27-29 May, Nanchang) where a significant amount of new product offerings – particularly from up-and-coming Chinese companies rather than the historical big players such as Roche, Abbott or Siemens – revolved around the following domains:

  • Flux Management: Affordable Laboratory Automation Systems (LAS) aimed at second-tier hospitals, with such a variety of products and providers that we believe it will eventually lead to industry restructuring and concentration.
  • Last Mile Healthcare: POCT diagnostics, with products that tick the affordability box but, so far, in our opinion, lack the capabilities for integration and have not reached the desired level of portability yet;
  • Highly affordable NGS: democratization of sequencing via home-grown, China-specific equipment and technologies such as the AXP100 from Shenzhen-based AxBio.

 

Article written by Irénée Robin, Co-founder & Managing Partner at VVR Medical

Read More
VVR International : la capacité d’innovation en Chine

Interview de Camille Verchery, dans la lettre du Club Chine de l’EM Lyon

Camille Verchery, directeur et fondateur de VVR International, a exposé les forces et les dynamiques du marché chinois tout en mettant en lumière les opportunités offertes aux entreprises françaises lors d’une interview accordée à l’EM Lyon, pour le Club Chine.

L’énergie : au coeur de la stratégie de développement de la puissance chinoise

Tout d’abord, le secteur de l’énergie est devenu en quelques années un secteur stratégique pour la Chine. Ne disposant pas d’énergies fossiles, le pays a investi massivement dans la recherche et le développement d’alternatives afin d’accroître son indépendance vis-à-vis du reste du monde. Ainsi, la Chine est désormais l’un des leaders dans le domaine de l’énergie éolienne et photovoltaïque mais aussi nucléaire. C’est également un acteur de premier plan dans l’industrie des batteries et dans les techniques d’exploitation de l’hydrogène.

L’enjeu pour les entreprises françaises en pointe dans ces domaines sera de se positionner sur ce marché chinois en demande de technologies innovantes.

L’essor du marché de la santé en Chine et les dispositifs médicaux

Le marché de la santé en Chine est extrêmement dynamique. Cette croissance s’explique notamment par le vieillissement de la population et de l’augmentation des exigences en matière de services de santé. La Chine souhaite bénéficier de l’excellence des entreprises étrangères dans ce secteur et mène pour cela des politiques d’attractivité.

Enfin, l’instauration de la sécurité sociale qui s’inscrit dans la volonté de l’Etat d’améliorer le niveau de santé global de la population offre de nombreuses opportunités de développement pour les entreprises françaises innovantes de la santé et des dispositifs médicaux.

Start-up et innovation : la Chine sur le devant de la scène internationale

La Chine est devenue l’un des plus grands incubateurs de start-ups au niveau mondial. Ce succès est porté par les financements et les politiques d’incitations de l’Etat qui a conscience du rôle décisif et stratégique qu’occupe l’innovation dans le jeu politique et économique international.

Dans ce contexte, il s’agit désormais d’identifier les secteurs dans lesquels la France détient le leadership, et d’analyser les avancées chinoises afin de mettre en place des stratégies permettant aux entreprises françaises d’en bénéficier.

Une expertise régionale pour un succès mondial

Au regard des dynamiques de marché et enjeux actuels, le développement à l’international des entreprises est souvent voué à s’étendre à des aires géographiques au-delà de la Chine. C’est pourquoi, VVR International a participé à la fondation de Globallians. Ce réseau de partenaires rassemble aujourd’hui 16 sociétés d’accompagnement au développement international, spécialisées sur une région du monde.

Grâce à leur coopération à travers le réseau Globallians, ces sociétés sont en mesure d’accompagner les entreprises à l’international tout en offrant l’expertise nécessaire à la prise en compte des spécificités propre à chacune des régions ciblées.

Retrouvez l’intégralité de l’interview en ligne sur la page LinkedIn de l’EM lyon ou en cliquant ici pour télécharger le PDF.

Read More
Le portage salarial en Chine : l’amorçage d’une stratégie de développement

Le portage salarial consiste à passer par une société implantée en Chine pour héberger physiquement et juridiquement un collaborateur, étranger ou Chinois. Il permet aux entreprises ne disposant pas d’établissements en Chine de recruter et de travailler avec un collaborateur localement.

Cette solution constitue une étape clé, parfois décisive pour assurer un développement sécurisé et réussi en Chine : l’entreprise peut initier son développement tout en limitant les risques et les investissements. Il s’agit d’une option de transition entre le début de l’implantation et la création d’une structure en Chine. La société de portage offre un accompagnement tout au long du processus d’établissement et d’acquisition d’une autonomie totale.

Ainsi, le portage salarial offre aux entreprises souhaitant se tourner vers le marché chinois, la possibilité d’appréhender le marché sans avoir besoin de s’y établir physiquement et d’avoir une entité juridique en Chine. Cette solution offre une grande flexibilité et une efficacité dans son déploiement et son adaptation. Le collaborateur porté est quasi-immédiatement opérationnel pour intervenir localement.

Grâce à un accompagnement et à une connaissance fine du monde du travail chinois et de sa législation, la société de portage permet à la société étrangère d’initier son activité en Chine sans avoir besoin d’expérience ou de compétences managériales multiculturelles spécifiques.

L’entreprise délègue la gestion de la paie du salarié et les formalités administratives associées auprès de l’ensemble des organismes locaux. En effet, la société tiers sera l’employeur local de l’employé qui bénéficiera de ce fait d’un contrat local. À ce titre, la société de portage effectue les démarches en vue de l’obtention du visa de travail et permis de résidence pour les collaborateurs étrangers qui viendraient travailler en Chine. La société de portage fera office d’intermédiaire pour le versement des salaires et l’acquittement des différentes taxes et charges liées à l’employé (les assurances, les cotisations).

La société qui assure le portage salarial en Chine assure la gestion et le suivi des frais des employés et est l’interlocuteur local permettant d’entretenir un contact solide avec le collaborateur basé en Chine. Enfin si nécessaire, la société de portage peut louer des bureaux ou tout autre local nécessaire à l’ activité de l’entreprise en Chine.

Le portage salarial en Chine : spécificités et encadrement législatif

En Chine, le portage salarial est strictement encadré. Peu d’entreprises peuvent proposer ce service en toute légalité. En effet, à ce jour, VVR International est la seule entreprise européenne bénéficiant de licences reconnues par les autorités chinoises telles que la Labor Dispatch Licence. A noter, le portage d’un employé chinois et d’un employé étranger n’est pas encadré de la même façon par la loi.

Le portage salarial exige en Chine que la société de portage paye l’intégralité des taxes et charges sociales dans le lieu de résidence du collaborateur porté. Grâce à son implantation multiple, y compris quatres régions stratégiques du pays – Shanghai, Pékin, Guangzhou et Shijiazhuang – VVR International offre un large choix de zones dans lesquelles déployer les activités de l’entreprise en fonction de son domaine et de sa stratégie.

VVR International : Une expertise RH et en gestion d’équipes franco-chinoises

Les différences de cultures et de fonctionnement du monde du travail peuvent être des obstacles, conduire à des incompréhensions ayant un impact négatif sur le déploiement de l’entreprise en Chine. VVR International, forte de sa présence en France et en Chine et bénéficiant d’experts en ressources humaines et en gestion d’équipes chinoises, assure la mise en place de la collaboration dans les meilleures conditions et aide à gérer les moments difficiles et les imprévus (accident, démission, épidémie…).

VVR International : le recrutement sur mesure, votre solution pour le portage salarial en Chine

Le choix du collaborateur est décisif dans la réussite des premières étapes de développement en Chine. C’est pourquoi, en plus des services de portage, les équipes de VVR International peuvent assurer le recrutement d’un nouveau collaborateur chinois ou étranger.

Grâce à l’expertise de leur département dédié VVR RH, VVR International se charge de chasser, interviewer, trier selon un process unique, puis finalement sélectionner les meilleurs talents afin de vous proposer le candidat idéal à recruter. Pour cela, nos équipes procéderont à un diagnostic de l’entreprise et des besoins afin de définir le profil type le plus adapté au poste.

Téléchargez notre fiche pratique sur le portage salarial en Chine.

VVR International accompagne également les salariés étrangers en assurant leur installation en local, leur formation et leur management afin de leur offrir les meilleures conditions d’accueil et faciliter leur adaptation.

Vous envisagez un développement en Chine et souhaitez vous appuyer sur un collaborateur basé localement pour initier votre projet? Vous avez un projet de gestion de Ressources Humaines en Chine et vous vous posez de nombreuses questions sur les modalités et formalités pour recruter, puis sécuriser et pérenniser les bons collaborateurs ?

Contactez-nous! Notre équipe d’experts sera ravie d’échanger avec vous et de vous conseiller.

Read More