Parole d’expert : Il faut définir une nouvelle stratégie de développement commercial en Chine.

parole d'expert_marges_reduites

La Chine est considérée, à juste titre, comme l’usine du monde. Toutefois, le concept de BRICS semble remis en cause. En effet, sur les 5 pays composant ce groupe, seule la Chine conserve des taux de croissance insolents. Même si les chiffres sont exagérés, l’équivalent du PIB de la Turquie y est créé chaque année. La classe moyenne représente plus de 300 millions de personnes et elle affiche une volonté d’acheter des produits de qualité.

Toute société, PME ou ETI (Entreprise de taille intermédiaire) doit donc se poser la question de sa stratégie sur ce marché. Depuis 2 ans, on assiste à un bouleversement des modèles de développement industriels et commerciaux. Il n’est plus vraiment question de « trouver un bon distributeur », mais plutôt de « définir une stratégie de partenariat industriel et commercial » avec un partenaire chinois, investisseur potentiel.

L’autre solution est de développer une stratégie de développement via Internet, en B2C, ou via DHL, par le biais de canaux sous contrôle qui ne demandent ni enregistrement des produits, ni droit d’importation, ni TVA… On peut alors imaginer pouvoir atteindre 300 millions de clients par l’intermédiaire d’un site Internet. Et à un coût inférieur aux gros concurrents qui suivent des procédures plus traditionnelles. Tout cela semble réalisable aujourd’hui. Mais la Chine évolue très vite.

Face à des lendemains incertains, il est donc nécessaire de se poser les bonnes questions, d’étudier les différents modèles et de s’associer aux bons partenaires. C’est là le travail de VVR International.

Camille Verchery, Directeur VVR International

 

 

Consultez nos autres articles